Nos actions

Observer les territoires

L’observation des territoires est au cœur des missions de l’ORIV. L’observation permet non seulement de prendre connaissance d’une situation à un instant donné, mais elle permet également d’anticiper des évolutions, d’alerter les pouvoirs publics et de faire évoluer les modes d’intervention.

Les chantiers sur l’observation se développent à la fois sur les territoires alsaciens et sur les territoires Lorrains. L’observation peut porter à la fois sur des aspects qualitatifs et quantitatifs, mais se donne toujours pour objectif d’enrichir l’action locale sur les territoires. C’est bien la mise en perspectives des caractéristiques des territoires qui est recherchée.

En matière de politique de la ville, un premier outil méthodologique a été produit par en 2008 par l’ORIV : le Guide de l’Observation Sociale Territorialisée. Cet outil est à destination de tous les acteurs désireux de mener une démarche d’observation sur leurs territoires. Il propose :

  • des conseils méthodologiques,
  • le recueil et le décryptage des indicateurs statistiques les plus courants,
  • la présentation des organismes producteurs et/ou fournisseurs de données.

Ce travail a été prolongé en 2011-2012 par la réalisation d’une étude de faisabilité d’un Atlas de la politique de la ville en Alsace. Suite à différents travaux menés par les agences d’urbanisme, la DRJSCS Alsace (Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale) souhaitait connaître à quelles conditions un atlas des territoires prioritaires, des dispositifs spécifiques et de droit commun et des moyens financiers, pourrait être réalisable. L’ORIV a mené ce travail avec l’appui d’un groupe de pilotage. Cela a permis de pointer un certain nombre de limites dans l’approche régionale des quartiers et des moyens en direction des territoires prioritaires.

Le travail effectué en Lorraine via le Centre de Ressources Politique de la Ville Lorraine a porté d’une part sur la constitution d’un observatoire dynamique des quartiers, et d’autre part sur l’observation de la conduite de la politique de la ville dans le cadre d’une communauté d’agglomération. En ce qui concerne l’observatoire dynamique des quartiers, il a permis la rencontre entre des acteurs différents, confrontant ainsi les points de vue jusqu’à la production de fiches quartiers reflétant leurs caractéristique et les marges d’évolution. En ce qui concerne le travail mené avec la communauté d’agglomération, il a permis de renforcer le positionnement d’élus face aux enjeux de la politique de la ville.

Publications de l’ORIV sur ce sujet

 

Accompagner les projets de rénovation urbaine

Suite à la demande de plusieurs acteurs, un travail a été mené sur les impacts des opérations de rénovation urbaine. Le travail s’est engagé auprès de communes de différentes tailles, ne possédant pas la même histoire locale ni les mêmes caractéristiques de l’habitat. L’ensemble des travaux ont été menés en partenariat avec les équipes locales. Plutôt que de mener l’évaluation des opérations de rénovation urbaine, l’ORIV et le CRPVL (Centre de ressources politique de la ville en Lorraine) se donnent surtout pour objectif de questionner les incidences sur la gestion du territoire et les pratiques des habitants dans les nouveaux espaces créés, en privilégiant une approche partagée entre acteurs (habitants et intervenants du territoire).

Ce type de travail a été mené sur différents territoires d’Alsace et de Lorraine. En Alsace, le travail partenarial avec les acteurs territoriaux a rendu possible la réalisation d’une enquête par questionnaire auprès des habitants d’un nouveau parc privé afin de mieux connaître leurs pratiques et habitudes de vie dans le secteur concerné. Il s’agissait d’interroger l’objectif de mixité sociale via la diversification des formes d’habitat. Les résultats de cette étude seront diffusés fin du premier semestre 2013.

En Lorraine, deux types de démarches ont été menées auprès de municipalités. Dans un cas, il s’est agi de questionner les différents espaces créés suite à la rénovation urbaine (espaces privatifs, espaces publics, espaces intermédiaires) ainsi que leurs usages. Après un travail de terrain, la démarche sera complétée en 2013 par une enquête par questionnaire auprès des habitants.

Dans l’autre cas, un premier travail de terrain a été réalisé afin d’alimenter les réflexions liées à la fin de la convention ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine), à la mise en place d’une convention quartier rénové et d’un plan stratégique local. L’étude a permis de situer le secteur par rapport à l’ensemble du quartier d’une part et de décliner des recommandations sur l’aménagement des espaces publics dans le cadre du PSL (Plan stratégique local) et de la convention quartier rénové d’autre part. Le travail sera poursuivi en 2013 afin de cerner plus finement les enjeux liés à l’évolution du peuplement.

Organiser des temps d’échange entre les acteurs

Afin de favoriser une intervention optimale sur les territoires prioritaires, les temps d’échanges visent la qualification collective des acteurs, la mise en réseau, le partage d’expériences et de points de vue sur les sujets traités.

Les différents temps d’échanges organisés par l’ORIV et le CRPVL prouvent continuellement les différences de cultures professionnelles alors que les professionnels interviennent souvent sur les mêmes territoires et auprès des mêmes publics. Ainsi, permettre la confrontation des points de vue et des modes de faire constitue une étape importante dans l’acculturation des pratiques professionnelles, mais également pour la constitution d’une vision partagée des enjeux territoriaux.

Le travail d’échange et de rencontre entre les acteurs peut se dérouler sous plusieurs formes et peut concerner des groupes homogènes (acteurs de l’Etat, chef de projet rénovation urbaine, acteurs du développement durable) et des groupes hétérogènes.

Différents temps sont régulièrement proposés aux professionnels en Alsace et en Lorraine :

  • Les « Questions d’actualités » sont des temps d’échanges réguliers, organisés pour différents groupes de professionnels (Etat, collectivités…) qui mettent en débat l’actualité de la politique de la ville ;
  • Les Ateliers des Professionnels de la Ville sont des espaces ouverts à tous les professionnels de la ville. Portant sur une thématique précise, ils visent le débat entre participants à partir de l’intervention d’un chercheur ou de professionnels.

Par ailleurs, des temps plus ponctuels peuvent être proposés. Par exemple, la concertation sur la réforme de la politique de la ville lancée par le ministre délégué en charge de la ville en octobre 2012 a permis à l’ORIV et au CRPVL d’appuyer les acteurs locaux dans la formulation de points de vue et de défendre des enjeux pour les prochaines politiques publiques liées aux territoires dits sensibles. En Lorraine, trois temps d’échanges ont été organisés : un avec les services de l’Etat, l’autre avec les professionnels du développement social et urbain et enfin le troisième avec les élus. En Alsace, quatre séances ont été organisées avec des services de l’Etat et des collectivités.

Afin de réfléchir plus collectivement aux enjeux actuels de l’intervention sur les territoires, un cycle de qualification questionnant l’articulation entre la rénovation urbaine et le développement social et urbain a été mis en place entre novembre 2012 et mars 2013. Guidés par l’œil d’un chercheur, ou d’un spécialiste d’une thématique, les quatre séances ont permis la rencontre entre professionnels et la confrontation des points de vue.

Publications de l’ORIV sur ce sujet

Éléments de réflexion sur la réforme de la politique de la ville en Lorraine. Synthèse des points de vue des acteurs -décembre 2012

Programme du cycle de qualification « De la rénovation urbaine au développement social »

De la rénovation urbaine au développement social. Cycle de qualification à destination des acteurs de la politique de la ville – Dossier thématique – juin 2013

 

 

EN COMPLÉMENT

Pour en savoir plus, téléchargez

Pour compléter votre lecture, consulteZ sur le site de l'ORIV

Pour aller plus loin, consultez