Nos actions

Les actions portées par l’ORIV sont les suivantes (présentation détaillée ci-dessous) :

La prévention des discriminations liées à l’origine dans le champ de la santé

L’ORIV a, depuis une dizaine d’années, porté une attention particulière aux problématiques relatives au domaine de la santé, en lien avec ses thématiques de travail.

La santé est un droit fondamental et universel protégé par les textes internationaux de protection des droits de l’Homme et la Constitution française. Il doit être reconnu à tout être humain pour lui garantir sa dignité et bénéficie d’un statut singulier. En effet, toute personne doit avoir la possibilité de se soigner et il ne peut y être apporté de restrictions à ce droit. Pour autant, les réalités du terrain et du quotidien des professionnel-le-s de santé peuvent parfois sembler bien éloignées de cet idéal d’égalité et de justice.

Pour travailler sur la prévention des discriminations liées à l’origine dans le champ de la santé, l’ORIV a collaboré régulièrement avec l’association Migrations Santé Alsace (www.migrationssante.org) sur plusieurs projets relatifs aux questions d’immigration, d’intégration et d’égalité d’accès aux droits dans le champ de la santé.

Il s’agit, à chaque fois, d’associer nos compétences et nos connaissances pour mener des démarches aux objectifs suivants : mieux connaître et appréhender ces phénomènes complexes ; sensibiliser les professionnel-le-s à ces enjeux ; faire évoluer les pratiques professionnelles ; envisager des pistes d’actions pour lutter contre les inégalités repérées. Les projets menés avec Migrations Santé Alsace ont été de différentes natures :

  • Animation d’un groupe de travail de professionnel-le-s du champ sanitaire sur les discriminations liées à l’origine (de 2014 à 2016). Production, puis diffusion, en 2016, d’une note de synthèse restituant les problématiques soulevées lors des échanges
  • Organisation de temps d’échanges sur les impacts des discriminations sur les pratiques professionnelles en 2013 et 2015, respectivement à Strasbourg (dans le cadre de la Semaine de l’égalité et de lutte contre les discriminations coordonnée par la Ville) et à Mulhouse. Dans les deux cas, ces derniers ont été préparés au sein de groupes de travail réunissant un ensemble de partenaires locaux.
  • Conduite d’une étude sur la santé des migrants en 2007 (en partenariat avec l’ORSAL).

Publications de l’ORIV et de Migrations Santé Alsace sur ce sujet :

Retrouvez toutes les publications de l’ORIV sur la thématique Santé en cliquant ici

 

Laïcité et pratiques professionnelles : construire une culture commune

L’ORIV s’est engagé, depuis 2011, dans des démarches visant à mieux appréhender les enjeux relatifs à la laïcité dans la société française. Au contact de professionnel-le-s, l’ORIV a relevé des questionnements récurrents autour de ce principe et de son application (aussi bien dans le secteur public que privé), ainsi que des tensions suscitées par sa mise en œuvre sur le plan des pratiques professionnelles. L’association a alors souhaité engager une démarche en partant d’un double constat : la méconnaissance de la laïcité, de son histoire, de son cadre juridique et politique ; la difficulté d’articuler au quotidien les principes qui la sous-tendent (liberté de conscience, droit à l’égalité, neutralité).

En 2011 et 2012, l’ORIV a organisé différents temps d’échanges, séminaires et groupes de travail sur cette thématique.
Ils avaient une triple ambition :

  • apporter des connaissances sur l’histoire de la laïcité, son cadre juridique et politique à partir d’interventions d’universitaires et expert-e-s reconnu-e-s sur ce sujet,
  • interroger et re-contextualiser le principe de laïcité au regard des réflexions de société et des enjeux en termes de pratiques professionnelles,
  • permettre de disposer d’espaces pour échanger, partager des analyses et construire une culture commune.

Fort de cette expérience et d’autres travaux menés antérieurement notamment sur la question de l’islam (en particulier en Alsace), l’ORIV a pu développer et affiner son positionnement sur ce sujet, aujourd’hui très médiatisé.

Depuis 2013,  les actions de l’ORIV reposent sur deux axes : des interventions ponctuelles dans le cadre de temps d’échanges (séminaire, formation, conférence) ;  des démarches de qualifications pour appuyer et accompagner des professionnel-le-s dans les questionnements qu’ils et elles se posent au regard de leurs pratiques.

Il parait intéressant de signaler, tout particulièrement, trois démarches :

  • Le travail mené en 2012 et 2013 dans le cadre du Comité Mulhousien pour l’Intégration. La Ville de Mulhouse avait alors souhaité engager une réflexion avec des acteurs associatifs et des professionnel-le-s pour se doter d’une cadre commun autour de la laïcité.
  • La formation engagée en 2015, dans le cadre d’une expérimentation, sur le territoire de Fameck auprès de plusieurs structures, dans une logique inter-acteurs.
  • Toujours en 2015, la mise en place d’une démarche de formation-action en direction des animateurs et animatrices jeunes, salarié-e-s des centres Socio-Culturels en lien avec la Fédération des CSC du Bas-Rhin.

Fort de ces acquis et sur la base des ressources accumulées, l’ORIV mène plusieurs actions au titre de son programme d’action 2016, désormais soutenues financièrement par l’Etat (DRDJSCS Grand Est) dans le cadre du plan « valeurs de la république et laïcité » . Les objectifs poursuivis sont notamment d’apporter des connaissances sur le cadre juridique de la laïcité et de construire des positionnements en référence à ce cadre, sur la base des situations quotidiennes rencontrées.  Les actions menées sont d’une grande diversité (en termes de contenu, de territoires de modalités d’interventions ou encore de publics visés) :

  • Elles relèvent d’un appui à la mise en œuvre du plan « Valeurs de la république et laïcité » par l’accompagnement de la réflexion menée par les services de l’Etat, l’apport de ressources ou encore la mise en réseau des animateurs et animatrices formé-e-s dans le cadre du plan.
  • Elles consistent en des actions de co-formation et de qualification dans une logique inter-acteurs et/ou territoriale. On peut notamment citer la démarche menée en direction des acteurs de la politique de la ville à Reims, une action de qualification en direction des administrateurs et de directeurs de centres socio-culturels dans le Bas-Rhin, ….

Enfin, elles peuvent se traduire par des interventions plus ponctuelles à visée informative ou formative : organisation de journée de réflexion sur un territoire, animation d’une journée de formation sur le cadre juridique de la laïcité en partenariat avec l’ESTES.

Publications de l’ORIV sur ce sujet :

Retrouvez toutes les publications de l’ORIV sur la thématique Laïcité en cliquant ici

 

Accompagnement des « victimes » de discriminations et accès aux droits

La discrimination est une atteinte au droit fondamental à l’égalité et un délit sanctionné par la loi. La mobilisation du droit est donc un outil incontournable de la lutte contre toutes les formes de discriminations. Mais poursuivre une action pour discriminations est une décision qui se prend dans un système complexe, avec des difficultés récurrentes qui questionnent l’efficacité du droit et exige des compétences spécifiques quant à la mise en œuvre de la procédure (éléments de preuve, tribunaux compétents…).

L’accès aux droits et l’accompagnement des victimes sont donc des enjeux centraux de la prévention et de la lutte contre les discriminations. Ils passent par une meilleure connaissance des acteurs œuvrant dans ce champ.

La publication « Emploi et discriminations raciales en Alsace : où s’adresser ? Annuaire des structures qui agissent auprès des victimes », réalisé par l’ORIV, présente les structures, en Alsace, qui accompagnent les victimes dans le champ juridique. Il s’adresse à tout professionnel ou bénévole pour leur permettre de mieux orienter des publics susceptibles d’être victimes de discriminations. En 2011, le dossier thématique « Etat des lieux des pratiques d’accompagnement des victimes de discriminations et de leurs accès aux droits en Alsace » a permis une connaissance plus fine des actions menées par les structures d’accompagnement intervenant auprès des victimes de discrimination. Il a pointé l’intérêt pour les professionnels d’avoir un espace d’échanges et de réflexion afin d’optimiser leur intervention, notamment par la mise en place d’une « chaîne du droit ».

Dans cette perspective, en 2012, un groupe de travail a été constitué. Composé de cinq associations (Accord 67 ; Alda – Association régionale de lutte contre les discriminations et l’égalité des droits en Alsace ; Dpj – Droit pour la justice ; SOS aide aux habitants ; ORIV), il s’est réuni autour de l’objectif suivant : affiner la réflexion sur la chaîne du droit en matière de prévention et lutte contre les discriminations. Une note de synthèse permettra de synthétiser les échanges et d’éclairer cette notion de chaîne du droit, et de donner des leviers pour remédier aux difficultés récurrentes sur le terrain.

Publications de l’ORIV sur ce sujet :

 

Éducation et prévention des discriminations

Au fil des années, de par ses thématiques et ses modes d’intervention, l’ORIV a été amené à travailler avec différents acteurs de la communauté éducative, entendue ici au sens large : éducation nationale, éducation populaire, prévention spécialisée ou encore petite enfance (cf. publications ci-dessous).

Aborder la prévention et la lutte contre les discriminations dans le domaine éducatif est une question sensible car, plus que tout autre, il est imprégné des valeurs d’égalité et de l’idéal républicain. Or reconnaître l’existence de discriminations, c’est accepter qu’une pratique puisse être contraire au principe qui en fonde l’action.

Depuis 2009, l’ORIV travaille avec le Furet, centre de ressources dans le domaine de la petite enfance, sur la thématique : « Discriminations et petite enfance : quelles réalités ? ». En 2010, une note “Débusquer les effets des discriminations dès la petite enfance pour avancer sur la qualité et la pertinence des services” avait synthétisé les premiers éléments issus de l’accompagnement d’un groupe de travail composé de professionnels de la petite enfance. Il s’agissait de mettre en commun la perception que chacun avait de la discrimination dans ce secteur, de s’interroger sur des « objets de travail » potentiellement porteurs de discriminations ; de se doter d’un cadre d’intervention permettant de penser la « non-discrimination ». En 2012, l’ORIV et le Furet se sont plus particulièrement penchés sur la prise en compte de la prévention des discriminations par huit projets d’établissements de structures collectives d’accueil situées sur le territoire de la CUS. L’ensemble de cette démarche a été jalonné par l’organisation de séminaires afin d’alimenter les réflexions des professionnels.

Cette réflexion doit se concrétiser dans la rédaction d’un guide à l’attention des professionnels de la petite enfance, pour les accompagner dans leurs pratiques quotidiennes au regard de la non-discrimination.

Publications de l’ORIV sur ce sujet :

  • Structures collectives de la petite enfance et prévention des discriminations, septembre 2012, Actualités sur… l’intégration, la promotion de l’égalité et la ville n° 78
  • Petite enfance et discriminations : quelles réalités ? novembre 2010, Actualités sur… l’intégration, la promotion de l’égalité et la ville n° 61
  • Débusquer des effets de discriminations dès la petite enfance pour avancer sur la qualité et la pertinence des services, Note de l’ORIV réalisée en lien avec le Furet, décembre 2010, 24 p. 

Politiques locales de prévention des discriminations

Les collectivités, plus particulièrement les élus, sont directement concernées par l’enjeu de prévention des discriminations en tant que :

  • garantes de l’intérêt général et du droit ;
  • responsables des politiques publiques mises en œuvre sur leur territoire. Elles sont amenées à intervenir dans des domaines d’actions variés, qui intéressent directement le quotidien des citoyens : l’accès au logement, l’éducation, la santé, la culture, les activités de loisirs et de sport, l’emploi et la formation, la vie associative, etc.
  • employeurs et, à ce titre, elles  sont directement concernées par la prévention des discriminations en leur sein.

En tant que centre de ressources, l’ORIV intervient auprès des collectivités territoriales alsaciennes et lorraines investies dans la mise en œuvre de politiques locales de prévention des discriminations. Il intervient ainsi auprès de la Ville de Strasbourg (Alsace) et auprès des huit collectivités signataires d’un Plan territorial de prévention des discriminations en Lorraine. Le contenu des démarches varie en fonction des besoins et attentes identifiés sur le territoire, mais il présente un socle commun :

  • mise à disposition de ressources documentaires ;
  • appui méthodologique avec la transmission d’éléments de contenu et de synthèse ;
  • aide à la formalisation de réflexions et d’éléments stratégiques.

En Lorraine, les accompagnements sur site ont fait émerger des réalités et des difficultés communes et un isolement des chefs de projets. Depuis 2011, l’ORIV organise des journées de travail les réunissant pour leur apporter des ressources, permettre l’échange et la mutualisation de pratiques et d’expériences et la mise en réseau.

Publications de l’ORIV sur ce sujet :

  • Les politiques territoriales de prévention et de lutte contre les discriminations, octobre 2009, Actualités sur… l’intégration, la promotion de l’égalité et la ville n° 50

 

EN COMPLÉMENT

Pour en savoir plus, téléchargez

Pour compléter votre lecture, consulteZ sur le site de l'ORIV