Point de vue de l’ORIV

L’ORIV intervient dans le domaine de la prévention et de la lutte contre les discriminations depuis 1997. L’association s’est saisie de cette problématique à l’issue d’études qui avaient mis en lumière le fait que les difficultés auxquelles étaient confrontées certains publics, immigrés ou descendants d’immigrés, n’étaient pas liées à un « déficit d’intégration », mais à des obstacles émanant de leur environnement en termes d’égalité de traitement.

Dans ce domaine, l’ORIV considère le référentiel de prévention et de lutte contre les discriminations comme le plus pertinent pour trois raisons :

  • La notion de « discrimination » permet de mettre des mots sur un certain nombre de constats, de « réalités » et de situations non conformes au principe d’égalité affirmé dans la Constitution française en raison de leur apparence, leur patronyme, leur lieu de résidence, leur orientation sexuelle et qui mettent à mal le processus de cohésion nationale.
  • L’approche juridique permet de bénéficier d’un cadre et d’une définition clairs et de poser la question de l’égalité des droits, de l’égalité de traitement entre tous les citoyens.
  • Les notions de discrimination indirecte et systémique, inscrites dans la loi, permettent d’interroger à la fois le fonctionnement des institutions et structures quant à l’application du principe d’égalité et de non-discrimination, mais aussi les pratiques professionnelles et collectives ainsi que les effets produits sur les publics et de ne pas être seulement sur l’intentionnalité..

Aborder les enjeux d’égalité par le registre de la prévention et de la lutte contre les discriminations permet donc d’articuler trois approches complémentaires pour combattre les inégalités constatées :

  • une approche juridique par la mobilisation du droit et l’application de la loi ;
  • une approche systémique par l’action sur les pratiques professionnelles ;
  • une approche psycho-sociale par le travail de déconstruction des représentations.

 

Pour l’ORIV agir dans ce cadre c’est :

  • s’inscrire dans le champ de l’égalité,
  • proclamer et affirmer l’égalité des droits ;
  • garantir que cette égalité de droit se double d’une égalité de traitement dans la mise en œuvre des procédures et dans les pratiques développées par les professionnels,
  • interroger les représentations, les préjugés et les normes implicites qui servent de cadre aux pratiques, actions et décisions et qui peuvent être à l’origine d’actes et de comportements discriminatoires.

Si, pour l’ORIV, le registre de la prévention et de la lutte contre les discriminations répond le mieux aux problématiques posées par les situations d’inégalités constatées aujourd’hui dans la société française, il s’agit également d’envisager la complémentarité avec les actions découlant du registre de la diversité et de l’égalité des chances tout en pointant les limites de chacune de ces approches.

Au fil du temps, l’action de l’ORIV est passée d’une intervention basée sur une logique de diagnostic à une logique d’accompagnement des acteurs et de diffusion de ressources.

Dans cette perspective, les interventions de l’ORIV consistent à proposer des ressources et à « outiller » les acteurs dans une logique d’optimisation des actions menées tant en Alsace qu’en Lorraine.

EN COMPLÉMENT

Pour en savoir plus, téléchargez