Ateliers territoriaux santé « Prévenir les discriminations dans le domaine de la santé »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2022, l’ORIV, en partenariat avec Migrations Santé Alsace, propose des ateliers territoriaux : « Prévenir et agir au niveau local contre les discriminations dans le champ de la santé ».  Ils auront pour enjeux d’analyser collectivement des situations et d’ envisager des pistes d’action au niveau local. Ils répondent à trois objectifs : fédérer les acteurs, les faire monter en compétences et co-construire, avec des acteurs du champ sanitaire et médicosocial d’un même territoire, des pistes de travail pour lutter contre les discriminations.

Concrètement, il s’agit d’organiser deux demi-journées de travail qui articulent apport théorique, analyse de situations, réflexion et élaboration d’actions.

Chef-fe de projets chargés-es de la mise en œuvre du Contrat de ville ou du Contrat local de santé, vous seriez intéressé-e pour accueillir un atelier territorial et mobiliser votre réseau d’acteurs sur les enjeux de prévention des discriminations dans le champ de la santé ?

Vous pouvez prendre contact avec Gaëlle Donnard, directrice de projets à l’ORIV : g.donnard@oriv.fr

 

 

Contexte
Le droit à la santé est un droit fondamental reconnu à tout être humain. Le secteur de la santé s’appuie donc sur une déontologie forte. Y parler de discriminations peut susciter des malentendus et un certain malaise. Pourtant, diverses situations interrogent les professionnels-les de la santé, du social et du médicosocial  : refus de rendez-vous à des bénéficiaires de la CSS ou de l’AME, différences de traitement non justifiées, refus de déplacement de services médicaux dans certains quartiers ou territoires, stigmatisation de certains publics, etc. Les causes sont variées, allant des représentations stéréotypées aux facteurs plus systémiques (organisation des soins, formation des  professionnels-les…).

En effet, la problématique des discriminations dans le champ de la santé s’avère être un enjeu à double niveau :

  • Sur le plan individuel les discriminations constituent une entrave à l’accès aux droits et aux soins et peut entrainer une altération de l’état de santé des personnes.
  • Sur le plan collectif les discriminations mettent à mal le principe d’égalité, sont à l’origine de dysfonctionnement dans les services et de souffrance au travail pour les professionnels-les.

 

Cette action est soutenue par la DREETS Grand Est et l’ARS.