Personnes âgées immigrées : Un devoir de (re)connaisance pour une action adaptée à leurs besoins

– juin 2013

Dans une société française où le vieillissement est un enjeu national, il est plus que jamais nécessaire de prendre en compte les personnes âgées immigrées entendu comme des personnes âgées de 55 ans et plus nées étrangères à l’étranger, ayant migré en France et ayant obtenu ou non la nationalité française. Cet impératif est à la fois statistique et eu égard aux enjeux identifiés.

Ce « point de vue sur… », rédigé conjointement par les membres du Réseau Ressources pour l’Egalité des Chances et l’Intégration (RECI), dont l’ORIV est membre,  souligne la nécessité d’une prise en compte de ces immigrés âgés au même titre que toutes les autres populations présentant des spécificités. Elle met en avant un certain nombre d’enjeux montrant que le défi d’une politique publique efficiente dans ce domaine repose sur, d’une part, la prise en compte des spécificités d’un public présentant des situations très disparates (hommes isolées en foyer, femmes seules, personnes vivant en habitat diffus, personnes devant être pris en charge d’un contexte de co-habitation inter-générationnel…) et, d’autre part, l’adaptation des dispositifs et des structures amenés à œuvrer en direction des personnes âgées. Cette adaptation est par ailleurs constitutive d’une prise en charge améliorée pour tous.

Point de vue sur… Personnes âgées immigrées : Un devoir de (re)connaisance pour une action adaptée à leurs besoins

Réseau Ressources pour l’Égalité des Chances et l’Intégration (RECI) : http://reseau-reci.org/