Retour sur la 1ère Rencontre du Cycle « Accès aux droits et aux services : Construire l’égalité à l’ère du numérique »

– novembre 2020

La première visioconférence du cycle « Accès aux droits et aux services : Construire l’égalité à l’ère du numérique » a eu lieu le vendredi 6 novembre 2020 :

« Des inégalités sociales et territoriales aux inégalités numériques : « Fractures » ou « inclusion » numériques ? »
Avec Pascal Plantard, Professeur d’anthropologie des usages des technologies numériques, Cread-GisM@rsouin, Université Rennes 2

Vendredi 6 novembre, c’était le lancement du cycle de visioconférences « Accès aux droits et aux services : construire l’égalité à l’ère du numérique » avec l’intervention de Pascal Plantard, professeur d’anthropologie des usages des technologies numériques.

Il a rappelé que « le numérique, ce n’est pas qu’un outil ! », à travers une mise en perspective socio-historique des enjeux de la société numérique, des imaginaires suscités par les technologies numériques et de leurs usages. Ensuite, il a abordé les manières dont les intervenants sociaux se saisissent de ces technologies dans leur accompagnement, et rappelé quelques éléments statistiques sur les inégalités numériques.

 

Visionnez, l’intervention de Pascal Plantard :

En complément téléchargez :

 

En complément consultez :

  • La présentation vidéo des résultats du volet national de la grande enquête CAPUNI 2019, réalisée en partenariat avec Mission Société Numérique.
  • La présentation des premiers résultats de l’enquête « CAPUNI crise« . Il s’agit de mieux comprendre les usages du numérique par les individus en temps de confinement.
  • La présentation de la Licence professionnelle USETIC (Usage socio-éducatifs des technologies de l’information et de la communication), montée par Pascal Plantard en 2000.
    Cette filière USETIC est unique en France. Elle comprend aujourd’hui, 4 formations, sur 6 années. Elle forme essentiellement des animateurs multimédia, des FabLab manager et des médiateurs numériques (DU, DEUST et Licence Pro) et, en Master TEF, des ingénieurs d’études et des chargés de mission « usages » ainsi que des jeunes chercheurs (en doctorat sous contrat).