Appui de l’ORIV dans le cadre de la politique régionale d’intégration des primo-arrivants

– juillet 2020

L’animation de la politique nationale d’intégration, dans la région Grand Est, est portée conjointement par le SGARE (Secrétariat Général aux Affaires régionales et Européennes) et la DRDJSCS (Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale du Grand Est).

En 2019, l’appel à projets « intégration des personnes étrangères primo-arrivantes en situation régulière » a été lancé au niveau régional. L’ORIV y a répondu en proposant la mise en place d’un module d’échanges de pratiques visant à renforcer les parcours d’intégration des primo-arrivants. L’objectif est d’apporter des ressources (informations, outils supports) pour concevoir le travail en inter-acteurs en tenant compte de la réalité territoriale.

Dans ce cadre, une première journée d’échanges, s’adressant aux professionnels, s’est tenue en janvier 2019, par le biais du réseau RECI (Réseau Ressources pour l’Égalité des Chances et l’Intégration). Suite à cette journée, et compte tenu des attentes exprimées par les participants, il est apparu important de poursuivre ce travail de mise en réseau.

 

Une deuxième rencontre inter-acteurs à l’échelle du Grand Est, animée par l’ORIV, a eu lieu le 14 octobre à Tomblaine (54). Elle a réuni les acteurs institutionnels et associatifs du Grand Est, mobilisés dans la mise en œuvre de la politique d’accueil et d’intégration des étrangers primo-arrivants (personnes signataires du contrat d’intégration républicaine).

Après une matinée de présentation d’actions menées à l’échelle régionale, l’après-midi a été consacrée à des ateliers territorialisés. Sur la base de données départementales, il était proposé aux participants d’échanger sur les actions menées et les « besoins » des publics arrivant sur les territoires afin d’optimiser les actions mises en œuvre.

Téléchargez :

 

Une troisième journée a eu lieu le 3 juillet 2020. Compte tenu de la crise sanitaire elle a eu lieu en visio-conférence. Elle a permis à environ une cinquantaine d’acteurs d’échanger autour des impacts de la crise sanitaire sur les associations œuvrant dans le domaine de l’intégration et sur les primo-arrivants-es eux-mêmes. Les constats relevés et les données relatives au profil des primo-arrivants doivent permettre de mettre en place des actions de soutien aux associations et d’optimisation de celles déjà existantes en direction des « bénéficiaires ».

 

Visionnez l’enregistrement de la visionconférence :