Programme de travail 2018


Les grands axes de travail de l’ORIV pour 2018

 

Une fonction ressources transversale et mutualisée

Agir au plus près des intervenants-es et de leurs attentes suppose de disposer de connaissances adaptées, qui sont mobilisées à travers la fonction ressources. Elle constitue le support des interventions de l’ORIV. La fonction ressources est transversale à l’ensemble des activités et thématiques de l’ORIV et se traduit entre autre (cf. programme de travail détaillé) par : La gestion d’un centre de documentation ; La réalisation d’une veille informative sur l’actualité nationale ; La mise à disposition de ressources par le biais d’un site internet (www.oriv.org) ; La publication d’un bulletin mensuel d’information « Actualités sur l’intégration, la promotion de l’égalité et la ville » ; La production d’outils, de notes, d’analyses statistiques, etc.

 

Permettre la prise en compte et la reconnaissance des habitants-es

Les démarches fondées sur la mobilisation des habitants-es permettent de renouveler l’action publique. L’ORIV accompagne la reconnaissance de ces processus participatifs, qu’ils soient menés dans le cadre d’instances souhaitées par les institutions (notamment les conseils citoyens) ou par des structures associatives.

=> Il s’agit pour l’ORIV de soutenir le développement de ces modes d’intervention et de porter à connaissance les conditions de leur mise en œuvre pour en assurer la pérennité.

 

Agir sur ce qui fait commun

Dans un contexte de développement des peurs et de méfiance, qui donne lieu au renforcement des processus de rejets et de replis, il parait important de permettre aux professionnels-les de renforcer leur capacité d’agir sur ce qui fait commun, de donner des éléments leur permettant de renforcer le « vouloir » vivre ensemble et de prendre conscience des représentations et de leurs impacts sur la manière de mener l’action publique.

=> Il s’agit pour l’ORIV de renforcer les cadres permettant ce vivre ensemble (principe de laïcité, histoire commune…), de mettre en œuvre des actions privilégiant un travail inter-acteurs et d’accompagner de « nouveaux » modes de travail notamment autour de l’engagement.

 

Promouvoir l’égalité d’accès aux droits et aux services

L’égalité d’accès aux droits et aux services constitue un élément fort de cohésion sociale. Elle peut être remise en cause pour différentes raisons : méconnaissance de ses droits, non recours, distance symbolique, barrière géographique, discriminations.

=> L’action de l’ORIV a pour objectifs de permettre aux acteurs-trices d’appréhender plus finement les besoins en matière d’accès aux droits et aux services ainsi que les obstacles à leur mise en œuvre pleine et entière. Une attention particulière est portée sur la prévention et la lutte contre les discriminations dans le cadre des actions.

 

Contribuer à l’intégration sociale

L’intégration sociale, c’est-à-dire la participation active de toutes et tous à la société, est un enjeu de société. Elle est encore plus importante pour celles et ceux nouvellement arrivés-es sur le territoire national. Il s’agit à la fois d’interroger les processus permettant à une personne ou à un groupe de trouver sa place dans la société dans une logique d’interaction et d’interdépendance, et d’agir sur les obstacles à l’égalité des droits et de traitement.

=> Il s’agit, pour l’ORIV, d’appuyer les acteurs et les actrices par des apports méthodologiques et documentaires, la diffusion de connaissances, la conception d’outils et la valorisation d’expériences.

 

Accompagner la mise en œuvre des contrats de ville

Par son action en faveur des quartiers relevant de la politique de la ville, l’ORIV promeut une action territorialisée visant à rétablir l’égalité entre les territoires et la cohésion sociale et territoriale. Il s’agit dans ce cadre d’accompagner et d’outiller les acteurs-trices via la mise en œuvre des contrats de ville autour des enjeux de droit commun, de solidarité intercommunale, d’évaluation et d’observation.