« Constitution de réseaux territoriaux de prévention de la radicalisation » – Note méthodologique

– septembre 2020

L’ORIV, depuis plusieurs années, essaie de comprendre les mécanismes qui amènent à des formes de replis, de rejets de certaines populations et donc de rupture du lien, afin de pouvoir les prévenir et lutter contre. C’est dans ce contexte que l’ORIV a participé à une expérimentation conduite dans trois quartiers prioritaires de la politique de la ville de l’agglomération strasbourgeoise. L’expérimentation a été engagée conjointement par la Ville de Strasbourg et la Préfecture du Bas-Rhin, et a bénéficié d’un accompagnement méthodologique de la part de l’ESEIS (École Supérieure Européenne de l’Intervention Sociale) et de l’ORIV, en 2017 et 2018.
L’année 2019 a été consacrée à la rédaction d’une note méthodologique visant à expliciter la démarche de constitution de réseaux territoriaux de prévention de la radicalisation. La note méthodologique récapitule les enseignements de cette démarche menée dans une logique de réseau pluridisciplinaire et territorialisé.