Temps d'échanges - Formations

Retour sur la 1ère Rencontre du Cycle « Accès aux droits et aux services : Construire l’égalité à l’ère du numérique »

La première visioconférence du cycle « Accès aux droits et aux services : Construire l’égalité à l’ère du numérique » a eu lieu le vendredi 6 novembre 2020 :

« Des inégalités sociales et territoriales aux inégalités numériques : « Fractures » ou « inclusion » numériques ? »
Avec Pascal Plantard, Professeur d’anthropologie des usages des technologies numériques, Cread-GisM@rsouin, Université Rennes 2

Vendredi 6 novembre, c’était le lancement du cycle de visioconférences « Accès aux droits et aux services : construire l’égalité à l’ère du numérique » avec l’intervention de Pascal Plantard, professeur d’anthropologie des usages des technologies numériques.

Il a rappelé que « le numérique, ce n’est pas qu’un outil ! », à travers une mise en perspective socio-historique des enjeux de la société numérique, des imaginaires suscités par les technologies numériques et de leurs usages. Ensuite, il a abordé les manières dont les intervenants sociaux se saisissent de ces technologies dans leur accompagnement, et rappelé quelques éléments statistiques sur les inégalités numériques.

 

Visionnez, l’intervention de Pascal Plantard :

En complément téléchargez :

 

En complément consultez :

  • La présentation vidéo des résultats du volet national de la grande enquête CAPUNI 2019, réalisée en partenariat avec Mission Société Numérique.
  • La présentation des premiers résultats de l’enquête « CAPUNI crise« . Il s’agit de mieux comprendre les usages du numérique par les individus en temps de confinement.
  • La présentation de la Licence professionnelle USETIC (Usage socio-éducatifs des technologies de l’information et de la communication), montée par Pascal Plantard en 2000.
    Cette filière USETIC est unique en France. Elle comprend aujourd’hui, 4 formations, sur 6 années. Elle forme essentiellement des animateurs multimédia, des FabLab manager et des médiateurs numériques (DU, DEUST et Licence Pro) et, en Master TEF, des ingénieurs d’études et des chargés de mission « usages » ainsi que des jeunes chercheurs (en doctorat sous contrat).

Retour sur la présentation du Rapport 2019 de l’Observatoire National de la Politique de la Ville

Mardi 3 novembre matin, l’ORIV a organisé un temps de présentation du rapport 2019 de l’Observatoire National de la Politique de la Ville (ONPV). Helga Mondésir, de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), a présenté ce rapport intitulé « Bien vivre dans les quartiers prioritaires ».

Une cinquantaine d’acteurs et actrices du Grand Est étaient réunis en visioconférence pour échanger sur l’évolution de la situation des territoires, le vécu discriminatoire des habitants-es des QPV, les relations police-population et l’image des quartiers. Un rapport dense, qui nous rappelle la nécessité de démultiplier les points de vue et analyses pour agir ! Helga Mondésir a également dressé un portrait des QPV du Grand Est.

Pour en savoir plus :

Consultez le rapport 2019 complet de l’ONPV ou sa synthèse

Penser la lutte contre les discriminations avec le droit

Retour sur les temps d’échanges organisés dans le cadre des Semaines de l’Egalité de la Ville de Strasbourg

 

Le droit est un outil incontournable de la prévention et la lutte contre les discriminations. Tout un arsenal juridique existe pour protéger les victimes de discriminations…Pourtant les personnes vont très peu porter plainte. Les recours et les condamnations d’auteurs sont rares. D’où le sentiment d’un écart entre la « vie symbolique » du droit et ses « effets réels » dans la lutte contre les discriminations.

En tant que centre de ressources sur la prévention et lutte contre les discriminations, l’ORIV a mené différents travaux sur l’accès au droit et l’accompagnement des victimes de discriminations. Les objectifs sont divers : mieux connaître les acteurs œuvrant dans ce champ et leurs pratiques ; mieux comprendre les usages du droit.

Acteurs de la politique de la ville, repensons nos pratiques ! Cycle d’échanges sur le développement territorial et l’animation des contrats de ville en Meurthe-et-Moselle

– septembre 2020

L’évaluation à mi-parcours des contrats de ville de Meurthe-et-Moselle menée en 2019 par l’ORIV et le Cabinet Sémaphores, a soulevé des questions en matière d’ingénierie et notamment autour des fonctions et missions des chefs-fes de projet : animation territoriale, diversité des missions et des sollicitations, manque de portage politique et de (re)connaissance en interne des missions liées à l’animation de la politique de la ville… De plus, les instances de pilotage restent souvent axées sur la gestion de la programmation, au détriment du partage d’une vision stratégique du territoire, dans ses différentes composantes et enjeux de développement. Les élections municipales vont probablement amener à réinterroger le fonctionnement actuel.

L’ORIV, avec l’appui de l’UNADEL/IRDSU/Carrefour des métiers et en lien avec la DDCS de Meurthe-et-Moselle, a proposé un cycle de deux journées d’échanges afin de travailler collectivement sur les pratiques du développement territorial et l’animation du contrat de ville: échanges de pratiques, apports méthodologiques et élaboration de pistes de transformations souhaitables.

Ce document vise à retracer les échanges et les apports de connaissance réalisés pendant les différentes séances.

 

Retour sur le cycle de conférences « Enjeux migratoires »

Les enjeux migratoires font souvent l’objet d’une approche « simpliste », alors que les éléments de compréhension sont multiples. De nombreuses ressources sont pourtant disponibles pour mieux appréhender les processus à l’œuvre. Dans ce contexte, l’ORIV, a souhaité initier, au début de l’année 2020, un cycle de conférences-débats afin de mieux traiter ce sujet.

Vous trouverez ci-dessous la présentation des trois conférences ayant eu lieu à ce jour, avec les documents supports des interventions.

Appui de l’ORIV dans le cadre de la politique régionale d’intégration des primo-arrivants

L’animation de la politique nationale d’intégration, dans la région Grand Est, est portée conjointement par le SGARE (Secrétariat Général aux Affaires régionales et Européennes) et la DRDJSCS (Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale du Grand Est).

En 2019, l’appel à projets « intégration des personnes étrangères primo-arrivantes en situation régulière » a été lancé au niveau régional. L’ORIV y a répondu en proposant la mise en place d’un module d’échanges de pratiques visant à renforcer les parcours d’intégration des primo-arrivants. L’objectif est d’apporter des ressources (informations, outils supports) pour concevoir le travail en inter-acteurs en tenant compte de la réalité territoriale.

Compte-rendu du colloque international – Prévention des radicalisations : résilience collective et polarisation sociale

L’ESEIS, le réseau VIRAGE, l’ORIV, l’université de Strasbourg – laboratoire SAGE et la ville de Strasbourg ont organisé un colloque international « Prévention des radicalisations : résilience collective et polarisation sociale », les jeudi 5 et vendredi 6 septembre 2019 à Strasbourg avec le soutien de l’ambassade des Etats-Unis et de l’Etat (Préfecture du Bas-Rhin, DRDJSCS Grand Est).

Retrouver l’ensemble des interventions de ces deux jours de colloque dans le compte-rendu disponible ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Regarder le compte-rendu vidéo du colloque :

 

Retour sur la table ronde « Quelle place pour les personnes en situation précaire à Strasbourg ? »

Le 4 mars 2020, s’est tenue pour la première fois à Strabourg, la Nuit de la Solidarité.  Elle a été organisée par le Collectif du même nom, dont l’ORIV est membre. Le Collectif a réalisé un rapport préliminaire qui présente les premiers résultats de cette Nuit de la Solidarité. Vous pouvez le télécharger en cliquant ici.

Le lendemain soir, les signataires de l’Appel « Non à la précarité à Strasbourg » (25 associations, dont l’ORIV et 14 personnes physiques – cf liste) ont organisé une table ronde intitulée « Quelle place pour les personnes en situation précaire à Strasbourg ? ».

Compte-rendu de la rencontre du réseau des intervenants-es auprès des conseils citoyens du Grand Est

– janvier 2020

L’ORIV anime depuis 2016 un réseau d’intervenants-es auprès des conseils citoyens à l’échelle du Grand Est. Il est constitué d’animateurs-trices des Conseils Citoyens, de chefs-fes de projet Politique de la Ville, de référents-es Etat et poursuit les objectifs suivants :

  • Accompagner les pratiques des différents types d’intervenants-es et de rompre l’isolement de certains-es.
  • Mettre en lien les acteurs pour faire réseau
  • Qualifier les acteurs-trices, notamment par la co-formation entre pairs.
  • Recueillir les besoins et attentes des membres des conseils citoyens
  • Rendre effective la « participation et la reconnaissance des habitants-es » dans la co-construction de la politique de la ville par une optimisation de l’action des conseils citoyens.

La dernière rencontre du réseau s’est déroulée à Strasbourg le 25 octobre 2019.

Retour sur la journée régionale « Vers plus d’égalité en santé »

La journée régionale « Vers plus d’égalité en santé : prévenir et lutter contre les discriminations », qui a eu lieu dans les locaux du CNFPT Alsace Moselle à Metz le 3 décembre 2019, a rassemblé plus de 120 personnes, issues du champ médico-social, sanitaire et du développement social et urbain. Au programme : interventions plénières pour mieux comprendre les enjeux de discriminations et d’inégalités territoriales, présentation du guide « Vers plus d’égalité en santé », saynètes théâtrales issues des situations concrètes analysées dans le guide, travaux en ateliers.

Elle a été organisée en partenariat par Migrations Santé Alsace et l’ORIV et s’est appuyée sur un comité composé de partenaires institutionnels et associatifs : l’Agence régionale de santé, le Comité de réflexion éthique du CHR de Metz-Thionville, le Conseil local de santé mentale Messin, la DRDJSCS Grand-Est, la DDCS 57, l’Espace de réflexion éthique Grand-Est (EREGE), le GEM l’Albatros, Médecins du Monde, le Secours catholique, le CCAS et la ville de Metz (dans le cadre de la Fabrique de l’égalité) et l’agglomération de Forbach Porte de France.

 

Retour sur la Journée d’étude et d’échanges : « Face à l’exil, déni ou hospitalité ? »

Face à l’augmentation des migrations et à la situation des migrants sur son territoire, la ville de Strasbourg a développé, dès fin 2017, une politique volontariste pour répondre aux besoins fondamentaux d’autonomie et d’inclusion des personnes migrantes.  Elle s’est engagée dans une démarche de « Ville hospitalière » afin de permettre un accueil digne des personnes vulnérables issues des migrations. L’accueil relevant de réponses collectives, la ville de Strasbourg porte cette dynamique à laquelle participe une cinquantaine de structures (soit plus de 150 acteurs – associatifs, caritatifs, universitaires, porteurs d’initiatives citoyennes et institutionnels). Il s’agit de mettre en place des réponses adaptées aux personnes et de construire des parcours tout en tenant compte des compétences et champ d’action de chaque acteur.

Retour sur le séminaire de travail « Quartiers populaires et médias : une vision tronquée de la réalité ? »

L’Observatoire Régional de l’Intégration et de la Ville (ORIV) a engagé depuis 2017 une réflexion sur la construction de l’image des quartiers populaires. L’ORIV a souhaité poursuivre ce travail en proposant un séminaire de travail spécifiquement dédiée à l’image des quartiers populaires dans les médias. Il s’est déroulé le mardi 1er octobre 2019 à Reims et a rassemblé une trentaine d’acteurs et d’actrices de la politique de la ville. Ce séminaire a permis de disposer d’éléments de connaissance concernant le traitement de l’image des quartiers populaires par les médias et de proposer des éléments de réflexion sur les enjeux et leviers pour agir sur ces représentations et la communication qui en résulte (qu’elle soit médiatique ou institutionnelle).

Erwan Ruty, directeur du média 93, invité en tant que Grand témoin et Nathan Rémila, chargé de projet au sein de l’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV) nous ont nourris de leur expérience tout au long de la journée.

Retour sur la présentation du Rapport de l’ONPV à Nancy

L’Observatoire National de la Politique de la Ville (ONPV) a remis son rapport 2018. La première partie du rapport présente la situation de l’emploi et du développement économique dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, à travers dix études. Au-delà des effets liés à leurs parcours scolaires et leurs caractéristiques sociales défavorisées, existe-t-il un effet propre lié à la résidence en quartier prioritaire qui expliquerait des trajectoires professionnelles plus instables ?
La seconde partie est constituée de courtes analyses statistiques, sous forme de 48 fiches synthétiques : scolarisation, pauvreté, délinquance, logement, renouvellement urbain, participation des habitants…

Le CGET/ONPV est intervenu à la demande de l’ORIV à Nancy, le 6 juin 2019 pour présenter les enseignements de ce rapport et échanger avec les acteurs de terrain.

Retour sur la journée « Jeunes et territoires. Regards croisés pour agir différemment en faveur de la jeunesse »

– 5 décembre 2018

Face au constat d’une difficile mobilisation des publics « jeunes » lors des actions mises en oeuvre à leur intention, la Communauté d’agglomération d’Epinal, avec l’appui de l’ORIV, a décidé d’organiser, le 5 décembre 2018, une journée d’échanges et de co-construction de « réponses » entre décideurs, professionnels, responsables d’entreprises, porteurs d’actions et jeunes. Les objectifs de la journée étaient de :
– Comprendre les processus de mobilisation et de participation des jeunes ainsi que leurs attentes.
– Identifier de nouveaux modes d’intervention avec et auprès des jeunes.
– S’inscrire dans des processus de co-construction entre professionnels, décideurs, entreprises et jeunes.
– Penser des modes de collaboration renouvelés pour faire face aux enjeux de participation citoyenne et d’insertion socio-professionnelle.

Rencontres territorialisées et thématiques sur l’image des quartiers populaires – Synthèses

L’ORIV a organisé en novembre 2018, des rencontres territorialisées thématiques visant à travailler sur l’image des quartiers populaires. Cette démarche s’inscrit dans une réflexion menée par l’association, avec l’organisation :

Retour sur la présentation du Rapport de l’ONPV à Reims et Metz

L’Observatoire National de la Politique de la Ville (ONPV) a remis son rapport 2017. La première partie du rapport porte sur la mobilité résidentielle des habitants-es des QPV, la seconde porte sur les différentes thématiques des contrats de ville, avec la participation de nombreux contributeurs.

Le CGET/ONPV est intervenu à la demande de l’ORIV à Reims (le 7 décembre 2018) et Metz (le 10 décembre 2018) pour présenter les enseignements de ce rapport et échanger avec les acteurs de terrain. Parmi les points à retenir, citons les principaux enseignements des études sur la mobilité résidentielle :

  • 1 résidant-e des quartiers prioritaires sur 10 déménage chaque année,
  • 6 ménages mobiles sur 10 déménagent hors quartier prioritaire,
  • Les habitants-es des quartiers prioritaires déménagent moins loin que les autres habitants-es des unités urbaines environnantes,
  • 30% des habitants-es comptaient déménager dans l’année (en 2012),
  • Les nouveaux ménages arrivants en quartier prioritaire sont globalement plus pauvres que les ménages qui en partent.

Même s’il s’agit de données à l’échelle nationale, qui ne rendent pas compte des contrastes entre les territoires, ces enseignements rappellent qu’il est indispensable d’appréhender les effets de la Politique de la Ville au regard des mobilités des habitants-es et non de manière statique.

Deux autres publications viennent compléter ce rapport :

Journée Régionale – Santé mentale et politique de la ville : enjeux et articulations – supports d’intervention

L’ORIV, Fabrique Territoires Santé et le Centre Collaborateur de l’Organisation Mondiale de la Santé pour la recherche et la formation en santé mentale (CCOMS), ont organisé une journée régionale intitulée « Santé mentale et politique de la ville : enjeux et articulations ». Elle a eu lieu le 26 novembre 2018 au CNFPT à Strasbourg.

Les objectifs de la journée étaient :

  • D’apporter des éléments de réflexion sur les enjeux de santé mentale et de territoires,
  • De favoriser une culture commune entre professionnels-les des champs concernés (politique de la ville, santé, santé mentale),
  • De favoriser l’échange d’expériences.

Actes de la journée régionale « Quartiers populaires : de l’usage des mots aux réalités territoriales

L’Observatoire Régional de l’Intégration et de la Ville (ORIV) a engagé une réflexion autour de l’enjeu de « l’image des quartiers populaires ». Il souhaite questionner la manière dont cette « image » se ou s’est construite, le poids des représentations, le regard que les acteurs-trices de la politique de la ville portent sur les quartiers populaires…. mais aussi explorer avec les participants-es les réponses à construire pour faire évoluer ces images trop souvent stigmatisantes.
Cette journée régionale, qui s’est déroulée le 18 septembre 2018 à Reims visait à démarrer la réflexion.

Synthèse de la Journée d’échanges régionale – La citoyenneté au service d’une société plus égalitaire

Cette journée, organisée par la Plateforme EST (Egalité et Solidarité entre les Territoires), le 22 juin 2018, à Metz, visait à mettre en lumière les conditions permettant à des expériences citoyennes d’infléchir les politiques publiques et d’atténuer les inégalités territoriales.
• Comment des initiatives de citoyens-nes, d’habitants-es, permettent de lutter contre les inégalités ?
• Quelle peut être la place, le soutien et les modalités d’appui de la part de la puissance publique ?
• Comment susciter ces initiatives, les accompagner, les développer ou au contraire les laisser vivre et se transformer en dehors de l’institution ?
• Quels positionnements et stratégies de développement pour ouvrir le « champ des possibles » ?

 

Plateteforme EST
Citoyens et Territoires et l’ORIV ont créé un espace mutualisé, la Plateforme EST – Egalité et Solidarité entre les Territoires. Elle fonctionne comme un « pôle d’expertise » au service des politiques territoriales : quartiers prioritaires, grandes agglomérations, métropoles, espaces périurbains, petites villes et campagnes, dans une logique de développement (local, économique…) et de solidarité.

Porter un autre regard sur les quartiers populaires – Synthèse du temps d’échanges du 3 avril 2018

L’ORIV a souhaité, lors de son Assemblée Générale du 3 avril 2018, abordée la question d’« image(s) des quartiers », enjeu de son programme de travail pour l’année 2018.

 

Actes de la Journée régionale – Observer et évaluer des outils pour améliorer le cadre de vie des habitants-es des quartiers populaires

Cette journée régionale a eu lieu le mardi 12 décembre 2017, au CNFPT  (Centre National de la Fonction Publique Territoriale) à Strasbourg.

Elle avait pour objectifs de :

  • Appréhender les enjeux d’observation et d’évaluation dans le cadre de la politique de la ville,
  • Identifier les acteurs publics et les ressources mobilisables,
  • Valoriser des exemples concrets et opérationnels d’actions mises en œuvre en matière d’observation et d’évaluation,
  • Favoriser les échanges entre acteurs-trices du Grand Est.

Journée d’étude et d’échanges : « Cheminer ensemble vers l’égalité dès la petite enfance » : supports d’interventions

– 26 janvier 2018

Cette journée, qui s’est tenue à Reims, le 26 janvier 2018, poursuivait les objectifs suivants :

  • sensibiliser aux risques de discrimination présents dans l’accueil des jeunes enfant,
  • diffuser les travaux menés, depuis 2009, par le Furet, pôle ressources à destination des professionnels-les de la petite enfance, et l’ORIV,
  • apporter des connaissances sur la construction des processus discriminatoires avec des éclairages universitaires,
  • identifier des leviers et des pistes d’action concrètes pour promouvoir l’égalité dès la petite enfance.

Cycle de formation « Accompagnement à l’évaluation à mi-parcours des contrats de ville » : Téléchargez les documents supports…

En tant que centre de ressources politique de la ville, l’ORIV intervient notamment auprès des acteurs du Grand Est dans une logique d’accompagnement et de qualification. L’évaluation, notamment celle à mi-parcours des contrats de ville est un enjeu clé au cours de l’année 2018. Dans ce cadre, l’ORIV a organisé une session de formation de deux jours en novembre 2017. Déployée sur deux sites, Châlons-en-Champagne et Nancy, ces sessions étaient assurées par Laetitia Dansou, du Cabinet Sémaphores.

Séminaire régional – Animation du volet éducatif du contrat de ville : téléchargez les documents supports, les interventions…

– juin 2017

L’ORIV, en partenariat avec le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) du ministère de l’Éducation nationale, a organisé un séminaire technique régional autour de l’animation du volet éducatif du contrat de ville. Il a eu lieu le mercredi 28 juin 2017, au Lycée Schuman à Metz.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Matinée d’études : « Vers plus d’égalité dans l’accueil familial » – Jeudi 11 mai 2017 à Schiltigheim : supports d’interventions

– 11 Mai 2017

Cette matinée d’échanges, organisée en partenariat avec le Furet, pôle ressources à destination des professionnels-les de la petite enfance, s’inscrit dans le cadre d’une réflexion menée depuis 2014 sur la prévention des discriminations au sein de l’accueil familial.

Les travaux menés au sein d’un groupe de travail pluri-institutionnel, composé de différents partenaires, avaient pointé les éléments suivants :

  • la spécificité des trajectoires et du contexte d’exercice des assistants-tes maternels-les,
  • des évolutions qui tendent à la professionnalisation de cette profession (procédure d’agrément, formation obligatoire préalable…),
  • des risques de discrimination présents à certains moments clefs, tels que l’agrément ou l’embauche.

Cette matinée avait pour objectif de présenter les travaux issus du groupe, d’élargir les réflexions et enrichir les pistes de travail.

Le groupe était composé de représentantes de la CAF du Bas-Rhin, du Conseil départemental, de la FEPEM, formatrices des organismes de formation impliquées dans la formation des assistants-tes maternels-les, responsables de RAM ( relais d’assistants-tes maternels-les).